Les démons mésopotamiens n’ont rien de divin… ou presque !

J’ai parlé récemment de la Plaque Burney, ou The Queen of the Night, et des tentatives d’identification de la figure représentée. Les chercheurs de la première heure l’assimilèrent à Lilith, mais rapidement il devint évident que la plaque avait une vocation religieuse et que la coiffe à quatre cornes était le symbole d’une divinité de premier plan, non d’une démone.

Or, les historiens assyriologues s’accordent à dire que les Dieux et les démons de la Mésopotamie ancienne étaient de nature différente. Les premiers étaient révérés et il était possible de se les concilier par des prières, des libations et des offrandes. Ce qui n’était pas le cas des seconds. Aucun culte ne leur était rendu.

Thorkild Jacobsen, historien spécialiste de la littérature sumérienne, écrivit à ce sujet dans Pictures and Pictorial Language (The Burney Relief) tiré du livre Figurative Language in the Ancient NEar-East :

Les démons ne pouvaient avoir de culte, car ils étaient totalement étrangers à l’homme et inaccessibles, aucune relation d’échanges ne pouvait être établie avec eux.

« Ils ne sont ni mâle ni femelle,
Ce sont des fantômes toujours fuyants,
qui ne prennent pas d’épouses, desquels ne nait aucun enfant,
ne savent pas comment témoigner de la miséricorde,
n’entendent aucune prière ni supplication. »

Les démons étaient néanmoins les serviteurs des Dieux. Et lorsqu’Inanna remonta des Enfers, les démons la suivirent sur les ordres des Anunnaku. Voici un extrait du livre L’histoire commence à Sumer par Samuel Noah Kramer, qui cite le poème de la Descente de la Déesse :

« Ceux qui accompagnaient Inanna,
Étaient des êtres ne connaissant pas la nourriture,
Ne connaissant pas l’eau,
Ne mangeant pas la farine saupoudrée,
Ne buvant pas l’eau des libations,
De ceux qui enlèvent l’épouse du giron de l’homme.
Et arrachent l’enfant du sein de la nourrice… »

Kramer précise en note de bas de page que les 5 derniers vers ont pour but de marquer le caractère terrifiant et implacable des démons qui accompagnent Inanna : les sacrifices (nourriture et farine saupoudrée suivant un rite fréquent en Mésopotamie ancienne ; eau et libations versées devant les dieux) n’ont aucun effet sur ces démons, qui sont de la pire des espèces.

En d’autres termes, et pour en revenir au sujet de départ : la figure de la Plaque Burney ne peut être la démone Lilith. L’étude de Jacobsen semble couler de source et je pense qu’il attribua avec raison la plaque à Inanna / Ishtar.  Je reviendrai sur le sujet dans un prochain article.

Lamaštu. Amulette pour se préserver de la terrible déesse-démone, Mésopotamie 800 avant JC. British Museum.

Mais… Il existe toujours une exception à la règle et elle se nomme Lamaštu. Lamaštu est le nom akkadien de la déesse (malveillante) sumérienne Dimme, fille du dieu céleste An. Or Dimme/Lamaštu était aussi une démone qui menaçait les femmes pendant l’accouchement, s’emparait des enfants pendant l’allaitement, suçait leur sang et rongeait leurs os, provoquait d’horribles cauchemars. Certains érudits n’ont d’ailleurs par manqué de l’associer à Lilith.

F. A. M Wiggermann souligna dans Birth in Babylonia and the bible le fait qu’elle se distinguait des autres démons. Non seulement à cause de la violence de ses opérations destructrices mais aussi parce qu’elle, et elle seule, avait une origine pleinement divine.

Elle avait également une place à part parmi les démons de par le fait qu’elle agissait de sa propre volonté et pas seulement des autres dieux.

Quoiqu’il en soit, aussi divine fut-elle, elle n’en restait pas moins une démone et il semblerait qu’on ne lui rendait en effet aucun culte. Des rituels, incantations et talismans pour s’en préserver ont été retrouvés mais aucun temple ni lieu de culte. Là encore, j’aimerai développer le sujet dans un futur article !

Publicités

2 réflexions sur “Les démons mésopotamiens n’ont rien de divin… ou presque !

  1. Pingback: Lilitû, hiérodule d’Ishtar | Les Flèches de Lilith

  2. Pingback: Lilitû, hiérodule d’Ishtar | Les Flèches de Lilith

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s